Le Coota - Kerhillio

Mixcity

MIXCITY voit le jour dans les années 2000 et n’a eu de cesse d’évoluer, de se ré- inventer, au gré des envies et voyages de Jean-Patrick Cosset, expérimentant toujours de nouvelles propositions artistiques. ouvertes sur de multiples horizons et qui se retrouvent parfaitement dans le nom du groupe.

MIXCITY explore depuis 16 ans un répertoire original fortement inspiré par la culture Afro-Américaine. Ce groupe, porté par le compositeur nantais Jean-Patrick Cosset, a traversé ces années en s’entourant de plus de trente musiciens et artistes invités selon les collaborations et les thèmes développés.

Tout d’abord organisé en trio, le compositeur développe un projet hybride de ciné-concert qui devient un véritable show live psychédélique de 2002 à 2004. Une création spéciale en témoigne pour le festival Scopitone en 2003, relayé par les Transmusicales en 2004, puis par le Festival Soleil Bleu, Jazz à Grenoble. C’est la sortie d’un premier album intitulé « On Track ».

Le trio devient quartet en 2004 avec l’arrivée d’un DJ vir- tuose qui introduit des sonorités et textures électroniques qui complètent les instruments « traditionnels ». L’enregistrement et la sortie du second album « A Funny Style » donne lieu à une tournée nationale.
En 2009, la collaboration avec le producteur Greg Vaillant permet de produire un album live « MIXCITY LIVE » enregistré à la Nef à Angoulême.

Un pas de plus dans la mixité artistique amène J-P Cosset à collaborer avec la compagnie de danse hip hop KLP pour la création de deux spectacles : « Cyclone live band » en 2009 et « A Story about … being Free » en 2010, présenté au festival d’Avignon la même année. Ce dernier donnera lieu à l’enregistrement de l’album du même nom.

2012 fut l’année de l’ambitieux album « Nola’s Mood », hommage à la Nouvelle Orléans, LA ville des Etats Unis qui personnifie peut être le mieux la musique afro-américaine. « Nola’s mood » c’est aussi un MIXCITY en formule big band où des cuivres étincelants rugissent au sein d’un groupe de 8 musiciens. Cela marque aussi l’arrivée du premier chanteur du groupe en studio et sur scène.

En 2014, le groupe connait une nouvelle mutation avec l’arrivée du chanteur guitariste Arthur Pel- loquet. En lui, Jean-Patrick Cosset a trouvé son alter-égo puisqu’il partage la direction artistique par l’écriture des textes. Cette mue, dénommée « Less is more » sur le dernier EP, donne une formation effectivement resserrée ( Arthur Pelloquet guitare chant, Jean-Patrick Cosset claviers, Sylvain Didou basse, Gilles Delagrange batterie) où les morceaux aux couleurs éclatées laissent déjà présager les rencontres du nouvel album et où tout est lié par… la pulsation !