Le Coota - Kerhillio

Tisdass

TisDass veut dire Piliers en langue tamacheq…piliers qui soutiennent la tente Touareg sans eux elle ne tiendrait pas debout.

Après plusieurs tournées en Europe et des collaborations à Portland au Etats Unis. L’association Burkina Azza décide de travailler avec le groupe Tisdass afin de contribué à sa renommée en France. Le groupe a été créer par Kildjate Moussa Albadé qui vie au Niger et nous raconte ici son parcours.

Ma famille est originaire de Tchintabaraden Capitale de l’Azawad au Niger.
Nous vivons à Niamey.

Ma vie est partagée entre ces deux villes et la brousse, le désert, où vivent mes grands parents.
Même en poursuivant mes études à Niamey, je retourne souvent là-bas pour garder un contact avec la vie dans ces grands espaces du Nord Ouest du Niger

A Niamey, quand j’ai 14 ans, je vois un de mes oncles revenir de Lybie, avec une guitare. Et Mon père, qui écoutait beaucoup de musique avec son énorme poste de radio K7, fait mon éducation musicale. Alors je prends la guitare et j’essaie d’apprendre à jouer, seul, en imitant les plus grands : Ali Farka Touré, Tinarewen, Bob Marley… Pour ne citer que ceux-là.
A 16 ans, je décide de fonder un groupe avec des amis musiciens INNORE, un groupe de rock nigérien. Nous jouons beaucoup et animons les soirées de mariage, fêtes au Niger, Burkina, Mali.

Ma route rencontre celle de Bombino, grand guitariste touareg et son groupe. Il m’engage pour sa première tournée internationale.
L’expérience est dure et enrichissante. Les contacts sont nombreux.
L’enregistrement de son album Nomad, et la deuxième tournée terminée, j’ai décidé de revenir à ma propre musique.

J’ai créé TISDASS, un groupe de musique blues, parfois rock, teintée de tradition et en quête de sonorités contemporaines sur nos tranches de vie quotidiennes.